Une nouvelle variante de Covid inquiète les scientifiques en raison de son nombre élevé de mutations

Une nouvelle variante de Covid inquiète les scientifiques en raison de son nombre élevé de mutations

Les premiers cas de personnes infectées par la variante B.1.1.529 de Covid-19 ont été enregistrés au Botswana le 11 novembre, trois jours plus tard, six autres ont été détectés en Afrique du Sud et un à Hong Kong. Au total, dix cas confirmés par séquençage génomique.

Cette nouvelle variante inquiète la communauté scientifique car elle présente, selon le Dr Tom Peacock, virologue à l’Imperial College de Londres, 32 mutations dans la protéine de pointe, la partie du virus que la plupart des vaccins utilisent pour préparer le système immunitaire à combattre la maladie. Ces mutations peuvent potentiellement affecter la capacité du virus à infecter les cellules et à se propager, mais elles peuvent également empêcher les cellules de défense de l’organisme de l’attaquer.

Pour le moment, elle doit être suivie et analysée de près, mais il n’y a aucune raison de trop s’inquiéter à moins qu’elle ne commence à augmenter son incidence dans un avenir proche”, a rassuré pour sa part en entretien avec le Daily Mail le professeur François Balloux, directeur de l’Institute of Genetics de l’University College de Londres, qui a précisé que ses multiples mutations « auraient pu survenir au cours d’une infection persistante chez une personne immunodéprimée, comme un patient atteint du SIDA », car chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les infections peuvent durer des mois, puisque le le corps ne peut pas les combattre, ce qui laisse le temps au virus de muter en un seul organisme.

No Comments

Post A Comment

Open chat
Bonjour 👋
De quoi pouvons-nous vous accuser?