La marijuana crée-t-elle une dépendance?

La consommation de marijuana peut entraîner une consommation problématique – connue sous le nom de trouble de consommation de marijuana – qui peut prendre la forme d’une dépendance dans les cas graves. Des données récentes suggèrent que 30 % des personnes qui consomment de la marijuana peuvent souffrir dans une certaine mesure d’un trouble lié à la consommation de marijuana.18 Les personnes qui commencent à consommer de la marijuana avant l’âge de 18 ans sont quatre à sept fois plus susceptibles de développer un trouble lié à la consommation de marijuana que les adultes.19

Les troubles liés à l’utilisation de la marijuana sont généralement associés à la dépendance, c’est-à-dire lorsqu’une personne présente des symptômes de sevrage lorsqu’elle n’utilise pas la drogue. Les utilisateurs fréquents de marijuana signalent souvent de l’irritabilité, des troubles du sommeil, des problèmes d’humeur, une diminution de l’appétit, de fortes envies de drogue, de l’agitation ou diverses autres formes d’inconfort physique qui culminent au cours de la première semaine après l’arrêt, et ils durent jusqu’à deux semaines.20, 21 La dépendance à la marijuana survient lorsque le cerveau s’adapte à de grandes quantités de drogue et réduit la production et la sensibilité de ses propres neurotransmetteurs endocannabinoïdes.22,23

Le trouble lié à l’utilisation de la marijuana se transforme en dépendance lorsqu’une personne ne peut pas arrêter de consommer de la drogue, même si cela interfère avec de nombreux aspects de sa vie. Les estimations du nombre de personnes dépendantes à la marijuana sont controversées, en partie parce que les études épidémiologiques sur l’abus de drogues utilisent souvent la dépendance comme indicateur de dépendance, même s’il est possible d’être dépendant sans être dépendant. Ces études suggèrent que 9% des personnes qui consomment de la marijuana deviendront dépendantes de la drogue, 24,25 et le pourcentage augmente à 17% chez ceux qui commencent à utiliser la drogue à l’adolescence.